Collège Charles Péguy

Accueil > Projets pédagogiques > Ombre & lumière (2014-2015)

Ombre & lumière (2014-2015)

Présentation du projet
Dans le cadre du cours d’allemand, les élèves de 3ème effectuent chaque année un échange avec un établissement de Unna, ville du Nordrhein-Westfalen jumelée avec Palaiseau. Lors du séjour à Unna, les élèves visitent chaque année le Lichtkunstmuseum. Les installations présentées dans ce musée mettent en scène des jeux de lumière et d’optique et, plus généralement, interpellent le spectateur en jouant avec ses sens. La visite de ce musée suscite toujours beaucoup d’enthousiasme auprès des élèves qui découvrent là une nouvelle approche, plus active et personnelle, de l’art. Ces œuvres font appel à leur ressenti propre et chacun peut, au travers de ses émotions, tisser son interprétation individuelle.

L’objectif était de faire découvrir aux élèves le destin d’Allemands qui ont voulu essayer de mettre fin à la terreur nazie. Le travail s‘est concentré donc sur la résistance allemande, et plus précisément sur le mouvement de la Rose Blanche dont les principaux membres sont honorés par l‘établissement partenaire, le Geschwister-Scholl-Gymnasium.

Pour mieux comprendre et partager le ressenti de ces résistants, qui, cachés dans l’ombre et le silence, ont tenté de faire entendre, de dévoiler au grand jour les exactions perpétrées par les nazis, les élèves ont travaillé sur des sources relatives à la Rose blanche, afin de créer une œuvre d’art, guidés par l’artiste berlinois Roman Kroke.
Comme au Lichtkunstmuseum, les œuvres réalisées par les élèves seront ont mis en scène des jeux d’ombre et de lumière, de silence et de parole. Notre objectif était de pouvoir dépasser le cadre de la classe et d’interpeller des visiteurs lors d’une exposition interactive.

La réalisation de ce projet s’est effectuée dans le cadre d’un projet interdisciplinaire faisant appel à l’histoire, l’allemand, les sciences, la technologie, les arts plastiques et la musique. Le travail sur ces installations a permis une meilleure compréhension de cet épisode historique et de ces destins personnels, mais il a également permis
aux élèves de développer et de consolider des connaissances historiques, des compétences linguistiques (allemand), scientifiques, techniques et musicales.

En technologie
Dans ce projet, après avoir étudié sommairement quelques œuvres interactives, nous nous sommes attachés à réfléchir sur la façon dont les notions étudiées en quatrième, dans le cadre du programme (domotique confort), pourraient être utilisées dans une optique de création artistique : La technologie n’est pas une fin en soi mais doit agir en tant que « facilitateur » de transmission de l’émotion en provoquant la curiosité et l’intérêt du spectateur :

Je plie et ne romps pas

Anthros

Dans les semaines qui ont suivi l’atelier, les élèves ont continué le travail commencé lors de l’atelier et ont pu enrichir leurs œuvres avec des éléments technologiques (détecteurs, capteurs et actionneurs …) pour déclencher mouvements, éclairages et la lecture des éléments sonores réalisés en cours de musique.

Les élèves ont utilisés différents capteurs et actionneurs reliés à des cartes de type "Arduino Uno" pour rendre leurs créations interactives.

Présentation du projet en image


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Collège Charles Péguy (académie de Versailles)
Directeur de publication : Monsieur Saussais